Robin Renucci

Né au Creusot, Robin Renucci fut d’abord élève du Conservatoire. À peine en est-il sorti qu’il se précipite dans une course effrénée vers le cinéma où il tourne pas moins de 20 films en 5 ans seulement. Son physique de jeune premier un peu goguenard et toujours en décalage, assorti de son image de brun ténébreux un peu pervers le prédestinait à jouer des rôles dramatiques. Les réalisateurs de valeur qui le firent tourner l’employèrent dans ce registre ( Chabrol, Corneau, Deville et Tacchella ). Son visage et son talent ne furent connus du grand public qu’après sa prestation dans « Escalier C »de Tacchella en 1985. Son personnage cynique et désabusé de critique d’art lui conquit un public fidèle. Il a prouvé avec ce rôle sa grande maîtrise de l’expression, alternant violence et indifférence.

Un jeu tourmenté et intériorisé

Robin Renucci joue de l’intérieur. Les modifications subtiles d’un regard ou d’un haussement de ton n’ont pas de secret pour lui. Toujours ambigu, se prêtant parfaitement à des personnages multiples dont on ne sait pas trop ce qu’il adviendra, l’acteur est remarquable dans « Masques » de Claude Chabrol. Il est confronté dans le film à la fragile Anne Brochet et au truculent Philippe Noiret. Il fut également un remarquable Cyprien Fragonard, anatomiste inquiétant et frère du célèbre peintre dans le film « Les deux Fragonard ». Les rôles de séducteurs blasés au fond desquels subsistent une étincelle d’humanité lui vont à merveille. Dans « Aventure de Catherine C », il est l’amant veule d’une actrice à la dérive. Robin Renucci a su s’imposer comme un des acteurs majeurs du cinéma français.

Article précédent :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :